Microsoft Office 16

Microsoft Office 16 taillé pour le tactile et Android.

La suite bureautique de Microsoft, Office 16, devrait être déclinée en versions Android et tactile Crédit: D.R

La suite bureautique de Microsoft, Office 16, devrait être déclinée en versions Android et tactile Crédit: D.R

La bêta publique d’Office 16, la suite bureautique de Microsoft, devrait arriver bientôt, suivie d’une déclinaison pour Android et d’une version tactile.  Certains indices évoquent également la présence de l’assistant Tell Me apparu sur les Office Web Apps.

En attendant Office 16 qui devrait être lancée par Microsoft en avril 2015, on pourrait disposer sous peu d’une bêta publique de cette version de la suite bureautique. Selon Mary Jo Foley, de ZDNet, elle pourrait même arriver à tout moment à partir de maintenant. L’éditeur pourrait aussi lancer une déclinaison d’Office pour les tablettes Android dans deux mois et proposer une version tactile sur le Windows Store au printemps. Microsoft fournit couramment des bêtas publiques. Il a récemment livré une « technical Preview » de Windows 10 et fait précédemment de même avec les versions d’Office successives. La prochaine version de la suite bureautique serait actuellement testée en mode privé.

Une interface ombrée

Sur les fonctions proposées par Office 16, certains indices ont déjà évoqué la présence de l’assistant Tell Me qui est apparu sur les Office Web Apps cette année. Il permet aux utilisateurs de chercher rapidement des options et paramètres d’installation. Il pourrait aussi s’y trouver une interface optionnelle ombrée pour Word, la possibilité de télécharger moins de jours de courriers électroniques dans Outlook et plusieurs autres modifications. Globalement, cette version ressemble à une mise à jour incrémentale, quoiqu’il soit possible que Microsoft garde sous le coude quelques améliorations plus importantes.

Quoiqu’il en soit, cet agenda sur la supposée sortie d’Office16 fait partie du cap pris par la firme de Redmond qui lance des nouvelles versions de sa suite bureautique sur un cycle d’environ deux an et demi depuis 2007. Toutefois, comme l’éditeur vante maintenant les cycles de mise à jour rapides, on peut se demander si son ancienne politique n’est pas en train d’évoluer. MJ Foley souligne notamment l’unification des versions d’Office sur une base de code partagée, ce qui favoriserait des évolutions plus rapides.

Source : Le monde informatique